Skip Header Navigation

Bourses RBC > Aperçu du programme de bourses d’études RBC > Anciens récipiendaires d’une bourse

Titulaires d'une bourse en 2016/2017

Présentation des lauréats 2016/2017 de la Bourse RBC pour étudiants instigateurs de changement ! Ces 15 jeunes instigateurs de changement ont reçu une aide financière de 10 000 $ pour leurs études postsecondaires en reconnaissance de leur volonté d’inspirer des changements positifs dans leur collectivité. La Bourse RBC pour étudiants instigateurs de changement s’inscrit dans l’initiative plus vaste qu’est l’Objectif avenir RBC visant à favoriser l’élimination des obstacles et à offrir aux jeunes des occasions de renforcer leurs aptitudes, d’acquérir une expérience de travail pertinente, de partager leurs connaissances et d’accroître leur résilience pour l’avenir du monde du travail.

Catégorie 1 (étudiants en dernière année du secondaire ou du cégep)

Anthony De Clara
Anthony De Clara Hamilton (Ontario)

Anthony croit que le langage universel de la musique classique peut être un facteur de changements positifs. Avec l'orchestre des jeunes de sa région, il a fait des concerts bénévoles dans des résidences pour personnes âgées et des maisons de soins infirmiers afin de mettre la musique à la portée de sa collectivité. En poursuivant des études en musique à l’Université d’Ottawa à l’automne, Anthony espère promouvoir les valeurs d’égalité et d’unité au sein de sa collectivité et dans le monde.

Emma Field
Emma Field Coquitlam (Colombie-Britannique)

Emma entretient une grande passion pour la création parlée poétique ; selon elle, cette forme d’art permet non seulement aux gens de transmettre leurs expériences personnelles, mais aussi de jeter la lumière sur des enjeux sociaux et politiques. Elle a travaillé sans relâche pour créer des clubs scolaires ainsi que des espaces d’écriture et de présentation de poésie dans sa collectivité et à son école. À l’automne, Emma amorcera une majeure en biologie à l’Université de Victoria.

Kofi Agyeman
Kofi Agyeman Toronto (Ontario)

Kofi a fait partie de l’équipe de simulation des Nations Unies, de l’Équipe d’action pour la sécurité dans les écoles, du groupe W.A.V.E. (Working Against Violence Everyday) et du programme Youth Action Team, démontrant ainsi sa détermination à améliorer la vie des jeunes. Par ces contributions, il veut démontrer aux jeunes l’importance de l’éducation et du leadership pour combattre la violence et le crime dans sa collectivité. À l’automne, Kofi étudiera en kinésiologie à l’Université Laurentienne.

Megan Christensen
Megan Christensen Abbotsford (Colombie-Britannique)

Megan travaille à l’intégration des élèves ayant un handicap intellectuel dans sa collectivité. Elle a mené plusieurs initiatives à son école et a été membre d’organismes comme Olympiques spéciaux et Challenger Football pour appuyer cette cause. Elle commencera cette année une majeure en justice criminelle à l’Université Fraser Valley.

Kathy Nodzynski
Kathy Nodzynski Pierrefonds (Québec)

Kathy croit que les livres ont le pouvoir de changer le monde. Elle a mis en œuvre avec succès le DAER Project dans sa région pour envoyer des livres usagés à des collectivités rurales de l’Inde dans l’objectif de favoriser la littératie. À l’automne, Kathy étudiera en physiothérapie à l’Université McGill.

Emma Landry
Emma Landry Elmsdale (Nouvelle-Écosse)

Emma se passionne pour la sensibilisation aux droits des personnes LGBTQ+. Elle est membre de l’alliance LGBT/hétéro de son école et espère créer un milieu où chaque personne se sent protégée et acceptée, peu importe son orientation sexuelle. Cet automne, Emma commencera un baccalauréat ès sciences en informatique à l’Université Queen’s.

Caterina Fusco
Caterina Fusco Port Coquitlam (Colombie-Britannique)

Caterina participe à des programmes d’intervention auprès des jeunes à risque de sa collectivité. Elle travaille actuellement avec des organismes comme la Yo Bro Yo Girl Youth Initiative afin d’éloigner les jeunes à risque des drogues et de la violence et de les remettre en contact avec leur école et leur collectivité. À l’automne, Caterina amorcera un baccalauréat ès arts à l’Université de la Colombie-Britannique.

Tegan Aguinaga
Tegan Aguinaga Upper Tantallon (Nouvelle-Écosse)

Tegan amorcera cet automne un programme d’ingénierie à l’Université du Nouveau-Brunswick. Par l’intermédiaire d’organismes de sa collectivité, elle appuie activement des réfugiés syriens dans leur réinstallation. Elle croit que le soutien et l’intégration de ces familles les aideront non seulement à rebâtir leur vie, mais auront aussi des retombées positives sur les collectivités qui les accueillent.

Catégorie 2 (étudiants de premier cycle universitaire ou de cycle supérieur)

Stephanie Daoust
Stephanie Daoust Victoria (Colombie-Britannique)

Stephanie est en troisième année de médecine à l’Université de la Colombie-Britannique. L’un de ses objectifs est d’améliorer la sécurité des patients dans les milieux de soins de santé. Elle travaille à l’examen des données recueillies sur les erreurs commises en matière de sécurité des patients. Son but : éclairer le personnel actuel et futur des hôpitaux sur la façon de maintenir un milieu sécuritaire pour les patients et d’éviter les erreurs.

Erica Noonan
Erica Noonan St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Erica s’est donné pour mission de déboulonner les idées préconçues sur les personnes handicapées dans sa collectivité. Elle collabore avec plusieurs organismes, comme les Amputés de guerre du Canada et Timbres de Pâques, afin d’inspirer d’autres personnes handicapées et de transmettre aux travailleurs de la santé des observations sur la façon de surmonter les difficultés qu’éprouvent les personnes handicapées. Erica poursuit des études en soins infirmiers à l’Université Memorial.

Dong-Ho Lee
Dong-Ho Lee Vancouver (Colombie-Britannique)

Dong-Ho contribue activement à sensibiliser sa collectivité à la santé visuelle. Étudiant de troisième année en médecine, il est conscient du manque d’attention accordée à la santé visuelle, surtout dans les collectivités marginalisées. Il organise des ateliers, des programmes et des kiosques de sensibilisation à la santé visuelle et collabore avec des organismes de santé publique pour faire avancer cette cause.

Nicholas Waltenbury
Nicholas Waltenbury North Bay (Ontario)

Nicholas, étudiant en science politique à l’Université Western, est déterminé à créer des occasions pour les jeunes du nord de l’Ontario. Il se consacre à l’élaboration de programmes de mentorat communautaire pour mettre en contact des jeunes des régions rurales avec d’autres étudiants et leaders communautaires vivant dans de plus grandes villes. Il souhaite ainsi susciter un échange d’expériences et d’occasions pour ces jeunes.

Robert Celik
Robert Celik Toronto (Ontario)

Robert souhaite créer des solutions novatrices pour favoriser l’accès équitable à la nourriture au sein de sa collectivité et dans le monde. Il travaille actuellement à un projet pilote de consommation de poudre de grillon auprès d’un incubateur d’entreprises local. Il a de plus participé à un colloque sur l’agriculture urbaine à Atlanta, où il a pu communiquer ses idées sur la conversion d’espaces verts urbains en milieux de production alimentaire. Robert est en cours d’obtention d’un baccalauréat ès sciences en géographie à l’Université Western.

Maria Romina Calotes
Maria Romina Calotes Winnipeg (Manitoba)

Maria poursuivra cet automne ses études à l’Université du Manitoba pour devenir infirmière praticienne spécialisée en soins prénataux. Elle est déterminée à sensibiliser la population aux soins prénataux, particulièrement dans l’objectif de réduire le nombre de bébés qui naissent avec des déficiences liées à la période prénatale. Elle espère diffuser son message au moyen de son travail d’infirmière, de ses activités bénévoles à l’hôpital communautaire et de l’éducation des collectivités rurales.

Kim Ryrie
Kim Ryrie Calgary (Alberta)

Kim en est à sa deuxième année d’études en soins infirmiers à l’Université Mount Royal. Sa motivation à devenir infirmière en soins palliatifs lui est venue d’une expérience personnelle dans un centre de soins palliatifs, où elle a été impressionnée par la qualité des soins et la compassion du personnel infirmier à l’égard des patients et de leur famille. Par le bénévolat qu’elle fait actuellement au centre de soins palliatifs local, Kim espère renseigner le public sur le soutien et les services offerts aux personnes en phase terminale et à leur famille.